WWW.JAZZFLUTE.CH

FLÛTISTES


Yusef Lateef (sax, fl, oboe)


Yusef LateefDe son vrai nom William Evans, Yusef Lateef est né à Chatanooga, dans le Tenessee, en 1920. Il étudie d'abord le saxophone alto à Detroit, puis part pour New York, où il joue entre autres avec Dizzy Gillespie (1949). Il revient un moment à Detroit et entre à la Wayne State University, où il étudie la flûte, le hautbois et la composition. Il forme son propre quintet, se convertit à l'islam, étudie avec Charles Mingus (1959-1961), avant de rejoindre le groupe de Canonball Adderley (1962-1964). Dans les années suivantes, il écrit une méthode de flûte et, de 1981 à 1985, séjourne quelques années au Nigeria pour effectuer des recherches sur la flûte. Parallèlement à son travail de musicien proprement dit, est très actif comme enseignant.

Musicien original, Yusef Lateef s'est rapidement démarqué du be-bop grâce à sa passion pour la musique du Moyen-Orient. Cette influence est évidente aussi bien dans ses improvisations (nombreuses gammes inhabituelles, phrasé généralement très posé) que dans ses compositions. A la flûte, il possède une belle sonorité, qu'il agrémente parfois d'effets vocaux (il est l'un des pionniers de cette technique). Il est également un excellent hautboïste. Notons enfin que malgré ses nombreuses collaborations avec quelques-uns des plus grands jazzmen, Lateef affirme catégoriquement n'avoir jamais joué de jazz !

Sounds of Yusef (1957) Prestige
Live at Peps Volume Two (1964) Impulse
The Diverse / Suite 16 (1969 / 1970) Rhino


 



Hubert Laws (fl, piccolo)


Hubert LawsHubert Laws est né en 1939 à Huston, dans une famille de musiciens. Il joue d'abord du piano, puis du saxophone alto, avant de découvrir la flûte au lycée. Il étudie un temps à l'université, puis gagne une bourse pour la prestigieuse Julliard School of Music de New York, où il étudie, entre autres, avec Julius Baker. Il rejoint ensuite le groupe de Mongo Santamaria, et enregistre en 1965 son premier album solo, The Laws of Jazz. En 1969, il signe chez CTI et se fait connaître par ses adaptations "jazzy" de pièces classiques (Syrinx, Gymnopédie, etc.). Ses propres disques deviennent de plus en plus commerciaux, mais, parallèlement, il participe à de nombreux enregistrements de grande qualité (avec McCoy Tyner, Ron Carter, etc.). Ajoutons qu'il est resté en tête du Down Beat Reader's Poll dans la catégorie "flûtistes" de 1971 à 1980.

Improvisateur hors pair, technicien irréprochable, Hubert Laws a sans aucun doute révolutionné l'utilisation de la flûte dans le domaine du jazz. Son jeu, diamétralement opposé à celui d'un Roland Kirk ou d'un Jeremy Steig, est propre et raffiné. Il fait preuve, dans ses solos, d'une grande précision rythmique et utilise de façon systématique les pentatoniques ainsi que les doubles détachés (ou doubles coups de langue). Musicien extrêmement polyvalent, il est capable de jouer aussi bien du jazz que du classique ou des variétés. En plus de la flûte en do, il utilise parfois les flûtes alto et basse, mais surtout le piccolo, instrument dont il est l'un des meilleurs spécialistes.

The Laws of Jazz / Flute by Laws (1965 / 1966) Rhino
Laws's Cause (1969) Atlantic
Afro Classics (1970) CTI
Ron Carter: Spanish Blue (1972) CTI
In the Beginning (1974) CTI
The San Francisco Concert (1976) CTI
Ron Carter : New York Slick (1979) Milestones

 

WWW.JAZZFLUTE.CH




INFO:
info@jazzflute
 



 
DERNIERE MISE A JOUR LE 6.06.2001
[ www.jazzflute.ch ]



Copyright © 2001 Nicolas Heiniger (textes) et Stéphane Pécaut (logos).
Tous droits réservés/All rights reserved.